Les meilleures crypto-monnaies

    Nouvelle règle de Kraken : Divulgation de la propriété pour les portefeuilles de crypto-monnaies auto-hébergés au Royaume-Uni

    Kraken, une importante bourse de crypto-monnaies basée aux États-Unis et connue pour son engagement en matière de sécurité et de conformité réglementaire, renforce sa surveillance des transactions de portefeuilles auto-hébergés. L’échange a annoncé son intention de renforcer la surveillance des transactions impliquant des portefeuilles auto-hébergés qui se sont engagés avec les adresses de l’échange au Royaume-Uni.

    Cette décision, révélée dans un courriel partagé sur X par James Van Straten, un analyste respecté de Cryptoslate, souligne l’engagement de Kraken en matière de transparence et de respect de la réglementation.

    Selon l’e-mail envoyé à un destinataire non divulgué, Kraken cite les réglementations britanniques qui exigent la tenue à jour d’informations complètes sur les clients, en particulier en ce qui concerne l’activité de leurs comptes avec des portefeuilles de dépôt automatique. Ces portefeuilles, dans lesquels le propriétaire est le seul à détenir et à contrôler les clés privées, présentent des défis uniques en termes de conformité et de sécurité.

    L’e-mail, dont l’authenticité a été validée, décrit les exigences de Kraken en matière de vérification de la propriété des portefeuilles autonomes impliqués dans des transactions avec la bourse. Inversement, si ces portefeuilles ne sont pas sous le contrôle direct du client, Kraken exige la divulgation des noms et des adresses résidentielles des personnes qui gèrent ces portefeuilles.

    En outre, la bourse a fixé au 13 février la date limite pour la transmission de ces informations. En cas de non-respect de cette date, le compte en question sera bloqué, ce qui constituera un ultimatum pour le client non identifié.

    L’avocat Cris Carrascosa, spécialisé dans les crypto-monnaies, se fait l’écho de ces sentiments en soulignant l’extension potentielle de ces réglementations à l’ensemble de l’Union européenne (UE), qui devrait entrer en vigueur à partir du 30 décembre de l’année suivante.

    Ce cadre réglementaire, décrit dans le règlement (UE) 2023/1113, communément appelé règlement sur les transferts de fonds (TFR), établit des exigences uniformes en matière de données pour les transactions facilitées par les prestataires de services au sein de l’UE.
    La mise en œuvre de ces mesures souligne les efforts réglementaires visant à améliorer la transparence et à atténuer les risques associés aux transactions en crypto-monnaies dans le paysage économique européen.

    Journaliste chevronné spécialisé dans les crypto-monnaies, il excelle à démystifier le monde complexe des monnaies numériques et de la technologie blockchain. Avec une expertise sur les tendances du marché et les différentes crypto-monnaies, il fournit une analyse perspicace sur les derniers développements dans le monde des crypto-monnaies.